Coton : flambée des prix en Inde et au Pakistan !!!

Les pays Asiatiques, notamment l’Inde et le Pakistan connaissent depuis un an une flambée des prix du coton (+de 80% d’augmentation à l’échelle mondiale depuis Avril 2020).


Le coton, composant agricole principal des vêtements, du linge de maison mais également de nombreux autres articles textiles a ainsi augmenté de 14,7% au Pakistan & même de 23,7% en Inde sur la période Novembre Février.


Plusieurs facteurs expliquent cette flambée inattendue des prix depuis Novembre dernier.



La baisse des stocks.

La consommation mondiale a augmenté de façon imprévu pour atteindre 24,5 millions de tonnes de coton dépassant ainsi la production qui, elle, a largement baissée -8% sur l’année en cours (Juillet 2020-Juillet 2021). En conséquence, les stocks de clôture devraient diminuer de 1% pour s'établir à 21,1 tonnes selon l'ICAC.


Une hausse inattendue de la demande.

La situation sanitaire actuelle a entrainé un recul de la demande dans les secteurs du textile et de l’habillement en Europe & aux États-Unis. Or, dans le même temps, l’Asie-Pacifique (Chine en premier lieu) a vu sa consommation en coton boostée par le redémarrage de son industrie et une demande intérieure en produit textile (habillement) en hausse. La Chine a ainsi importé des États-Unis 65% de coton de plus qu’au cours de la période précédente. De même, l’augmentation des coûts de production en Chine a provoquer un déplacement de la manufacture textile vers l’Inde et le Pakistan et donc une hausse de la consommation en coton.


Une météo difficile

Dans le même temps, la production a baissé. L'Inde et le Pakistan ont connus des conditions météorologiques difficiles (fortes inondations) entrainant de mauvaises récoltes.


Place aux cultures plus rentables.

Dans le même temps, de nombreux pays producteurs de coton (Etats-Unis, Brésil) continuent à réduire leur production de coton pour des cultures plus rentables (blé, soja) préférant importer le coton nécessaire à leurs consommations.


Ingérences gouvernementales.

Les États-Unis, grand importateur de cotton a également annoncé un boycott de l’import de coton Chinois en représailles à la situation au Xinjiang et la répression contre le Ouïgours. Or, 80% du coton chinois soit environ 20% de l’offre mondiale vient de cette région.


Baisse du cour du dollar.

Enfin la baisse du dollar face aux devises locales a renforcer la situation en augmentant le coût des importations pour les pays tels que l’Inde et la Pakistan. Or, ces derniers ont dû importer des surplus de coton pour combler les déficits de production et répondre à la hausse de la demande en textile.


Canva
Canva

Conclusion

Cette situation instable accroit la pression sur les usines textiles en Inde et au Pakistan et renforce l’inquiétude du secteur de l’habillement et du linge de maison déjà bien ébranlé par la situation économique difficile.


En effet, cette flambée des prix signifie une réduction des marges générées par les différents acteurs de la filière textile/habillement (des filatures aux distributeurs en passant par les tisseurs et fabricants).


Ainsi, de nombreuses usines préfèrent attendre que la situation s’éclaircisse avant de proposer leurs tarifs. En effet, avec une part du prix du coton de 40 à 50% dans le prix du tissu final, déterminer un prix aujourd’hui pour une commande dans quelques semaines revient à prendre un risque de produire à perte.


Par conséquent, il est aujourd’hui extrêmement difficile d’obtenir & négocier des prix compétitifs avec les usines aussi bien indiennes que pakistanaises.


Heureusement, la situation devrait s’arranger dans les semaines qui viennent. On note ainsi une légère baisse ces dernières semaines en Inde et une stabilisation au Pakistan. De plus, sauf catastrophe naturelle, la production de coton est estimé en hausse pour les mois à venir. Elle compensera la hausse de la demande, permettra de remonter les stocks & ainsi faire diminuer les prix.


Vous souhaitez obtenir des propositions et produits compétitifs pour vos collections en linge de maison. Vous souhaitez éviter de rogner trop vos marges malgré la flambée des prix. Nous avons les solutions et le réseau d’usines sur place. Contactez-nous & discutons en !